-A savoir absolument-A savoir absolument – A savoir absolument-A savoir absolument-A savoir absolument-

acido basiqueLorsque je mangeais normalement j’étais assez fière de penser que mes menus étaient très variés, que les légumes et fruits avaient autant de place dans mon assiette que les tartiflettes, gratins, friandises etc…

Je consommais de tout, je n’avais pas de problèmes de poids, mes analyses sanguines étaient satisfaisantes. Je n’ai jamais été fumeuse et buvais de l’alcool occasionnellement.

D’où l’idée logique de me persuader que mes habitudes alimentaires n’étaient pas à remettre en cause. Mais alors quelle était la raison de mon teint brouillé, mon psoriasis, mes cernes et mes petits soucis de forme (entre autres) ?

Nous mangeons trop acide

J’ai découvert que ma façon de manger et, par consquent celle de notre société occidentale, était trop acide pour notre organisme.

En fait le milieu intérieur du corps humain doit maintenir un équilibre entre les substances acides et les substances basiques pour fonctionner parfaitement et se construire.

C’est l’équilibre acido-basique.

Celui-ci dépend complètement de notre façon de nous alimenter.

Une alimentation idéale exige 80% d’aliments alcalins (ou basiques) pour 20% d’aliments acides.

Et malheureusement notre mode de vie actuel nous fait manger 80% d’aliments acides pour 20% d’aliments alcalins.

Les aliments acides ne sont pas forcément ceux qui sont acides au goût, par exemple les céréales ne sont pas acides dans la bouche mais elles acidifient l’organisme, l’inverse le citron est acide au goût mais ne l’est pas la digestion.

adult-84478_640Vous l’aurez deviné, en gros les aliments alcalins sont: les légumes (solanacées exceptées), les fruits, les fruits secs (noisette exceptée), les huiles pressées à  froid.

Les acides sont: les viandes, les légumineuses, les produits industriels et transformés, les sucreries, les céréales, fromage, produits laitiers, café, alcool, tabac, un mode de cuisson trop agressif.

Néanmoins le but n’est pas de supprimer les aliments acides tels que la viande, les légumineuses ou les céréales mais de les consommer raisonnablement toujours accompagnés d’une quantité suffisante d’aliments alcalins. Ce qui permettra de contre balancer l’effet acide.

Que se passe-t-il dans le corps en cas de déséquilibre ?

En clair lorsque vous avalez des aliments acides et des aliments alcalins en juste proportions, le mélange des deux permet à l’organisme de rester neutre, donc en bonne santé.

Si vous mangez une alimentation trop acide, votre corps va devoir compenser et neutraliser l’apport en acidité, trop élevé. C’est un systme de défense automatique : le système tampon.

Quand celui-ci est sollicité ponctuellement, ça va, l’équilibre revient vite mais quand c’est le cas tous les jours ou plusieurs fois par jour (c’est ce qui arrive avec les habitudes alimentaires actuelles) c’est là que les problèmes de santé apparaissent et s’installent.

Plus précisément voici les principaux effets découlant de l’acidification de notre milieu intérieur (selon la description du naturopathe Christopher Vasey):

Pour neutraliser les acides et compenser, l’organisme, qui ne trouve pas assez d’éléments basiques dans notre alimentation, va se servir des bases déjà  présentes dans nos tissus organiques et les prélever.

Il procède alors une ponction de minéraux basiques essentiels nos organes et nos os pour combattre l’attaque acide.

Et plus cette ponction est répétitive plus elle provoquera de lésions, par exemple une déminéralisation du squelette et des dents.

La surcharge d’acides provoque par l’alimentation moderne fini également par agresser les tissus et les muqueuses. Il en résulte des inflammations ou irritations au niveau de la peau, des reins, des voies orl, de l’intestin, des articulations, laissant le champ libre aux infections, aux douleurs, entre autres.

De leur côté, les enzymes, qui sont à l’origine de toutes les transformations biochimiques permettant le bon fonctionnement des organes, se trouvent grandement perturbées par un terrain acide. Quand c’est le cas, leur activité diminue inévitablement, ce qui entraine une mauvaise assimilation des nutriments et une gestion des toxines déficiente.

Donc, ne pas veiller votre équilibre acido-basique peut être source de beaucoup de troubles et de maux :

Ostoporose, eczma, sinusite, fibromyalgie, psoriasis, dérèglement de la thyroï¯de, mycose, fatigue, ballonnement, cystite, acné, allergies, migraines etc…

Cette liste n’est pas exhaustive car les conséquences sur notre corps d’une alimentation trop acide sont larges et peuvent s’avérer surprenantes voire dangereuses.

Rétablir son quilibre acido-basique c’est retourner une hygiène alimentaire se rapprochant de ce que nous avons connu avant la révolution agro-industrielle.

Celle-ci nous a permis d’accéder certains produits rares ou chers, elle nous a donnés le choix, l’abondance et des saveurs nouvelles.

Elle a fait en sorte que le plaisir de la bouche devienne UN des plaisirs essentiels de notre société.

L’industrie agro-alimentaire nous a fait aussi croire que manger des denrées riches et grasses nous apportait une certaine vitalité et nous évitait des carences que nos aïeux ont pu avoir, faute de moyens.

Malheureusement, elle nous a fait surconsommer et ingérer des aliments modifiés, souvent artificiels, complètement inadaptés à notre système digestif et par à même nuisible à son bon fonctionnement et notre épanouissement physique.

 

Vous savez donc ce qui vous reste faire pour vous rapproprier votre corps pour redonner de l’éclat et un dynamisme votre visage !

Retournez à une nourriture plus naturelle en remettant les fruits, légumes à leur juste place et oubliez ces paradis artificiels gustatifs !

ATTENTION
Je ne suis pas une nutritionniste.
Si possible rapprochez-vous d'un
professionnel (ouvert d'esprit) afin de
vous faire suivre et contrôler régulièrement,
c'est l'idéal !