Ou QUAND LE PSORIASIS nous MANQUE …

Vous allez vous dire « mais elle est complètement folle ! elle délire !

Elle a sniffé un peu trop de Curcuma !! ».

Eh non ! C’est un fait que j’ai constaté

(et j’espère ne pas être la seule!)

 

QU’EST-CE QUE J’ENTENDS PAR LA ?

Lors de ma rémission de 2014, qui s’est présentée après des mois de combat acharné (que dis-je ! après 2 années de combat acharné et 30 ans de cohabitation)!

Ma peau est devenue ce dont j’avais toujours rêvé : douce, assainie, immaculée…

Pour une personne ne souffrant pas de psoriasis c’est « absolument sans intérêt » mais pour des personnes comme nous c’est :

« WAOUH ! J’suis belle, j’suis beau, smack, smack, smack, je m’aime ! »

Pour autant, ma peau m’est devenue presque étrangère tout d’un coup !! Vous voyez ce que je veux dire, non ?

Quand vous passez des années à toucher vos plaques, à les sentir, les soigner, les huiler, les gratter, les « dépecer » … (Miam appétissant !!), tout d’un coup vous n’avez plus rien à vous mettre sous la main ! C’est littéralement ça !

Vous passez vos doigts sur les endroits où certaines de ces vilaines sévissaient et – ben mince- y’a plus rien ! Qui devient très vite – chouette – y’a plus rien !

Tout ça pour dire qu’il y a un temps d’adaptation, car ces p**** de plaques demandaient une p**** d’attention et nous prenaient un p**** de temps  !

—–

Mais au final on s’habitue, surtout aux bonnes choses.

Bien évidemment le psoriasis ne manque pas lorsque la rémission survient, mais il y a comme un vide au début.

Les habitudes ont la vie dure…

J’attends votre avis !