QUEL AGE AS-TU ?

44 ans

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS SOUFFRES-TU DE PSORIASIS ?

Depuis longtemps ! Mais c’est un peu difficile pour moi de savoir précisément quand le psoriasis s’est installé. Vers l’âge de 9 ans, j’ai eu un souci au niveau du cuir chevelu, sorte de poussée de pellicules suite à une classe découverte au bord de la mer. Depuis,  je crois que j’ai toujours gardé des problèmes, soit au niveau des cheveux, soit au niveau de la peau.

Vers l’âge de 16 ou 18 ans, on m’avait diagnostiquée une dermatite séborrhéique mais la dermatologue avait hésité et parlé aussi du pso.

Je dirais que j’avais du psoriasis il y a environ 20 ans, mais peu.

DE QUELLE(S) FORME(S) DE PSO SOUFFRES-TU ?

C’est plutôt du psoriasis en gouttes. Lorsque j’en avais beaucoup les gouttes finissaient par former des plaques. Mais au départ ce sont bien des gouttes !

TE SOUVIENS-TU D’UN ELEMENT DECLENCHEUR ?

Peut-être ce voyage scolaire d’une semaine à l’âge de 9 ans. J’ai vécu la séparation avec ma famille de façon angoissante mais je ne suis pas certaine que ce soit ça … car je ne sais pas s’il s’agissait de psoriasis.

Pendant cette semaine, nous n’avons pas pris de douche (c’était une autre époque !), il n’y avait pas d’eau chaude sur le site ! Mes cheveux n’ont peut-être pas apprécié le sel, le sable … et l’absence de shampoing !

Y-A-T’IL DU PSORIASIS DANS TA FAMILLE ?

Non.

COMMENT ETAIS-TU ATTEINTE AVANT LE REGIME ?

Lorsque j’avais 20 ans, peu. Quelques gouttes discrètes au niveau de la poitrine, dans le cou, dans les oreilles.

Puis, j’en ai eu de plus en plus.

Beaucoup à partir de 35/40 ans : Poitrine, dos, ventre, bras, coudes, arrières de genoux, cou.

QUELS ONT ETE TES TRAITEMENTS AVANT LE REGIME ?

Médicaments

Crèmes à base de cortisone (Diprosone, Daivobet)

Shampoing prescrit par le dermatologue.

Méthodes naturelles

Méthode Gerest.

QUEL ETAIT TON TYPE D’ALIMENTATION AVANT LE REGIME ?

Assez saine je pense, mais avec quelques excès : beaucoup de fromage, lait et sucre (gâteaux, chocolats).

Pas d’alcool du tout. Pas beaucoup de viande.

Plus de pâtes et de pommes de terre que de légumes.

Des fruits.

AVANT LE REGIME AS-TU EU DES PERIODES DE REMISSION ?

Jamais avec les traitements proposés par les médecins ! Au contraire de plus en plus de gouttes.

Par contre grâce à la méthode Gerest oui ! Cela a été spectaculaire mais pas durable malheureusement.

POURQUOI T’ES-TU ORIENTEE VERS LE REGIME POUR TE SOIGNER ?

Les médecins ne me proposaient rien d’autre que la cortisone avec les effets que l’on connait : les plaques disparaissaient me revenaient dès l’arrêt de la crème. On m’a aussi proposée de la puvathérapie. Après renseignement et avec ma peau très claire, je ne regrette pas de ne pas avoir tenté !

La méthode Gerest a très bien fonctionné sur moi. La plupart des plaques ont disparu après quelques séances et une hygiène posturale stricte. J’ai d’ailleurs connu le phénomène de purge que l’on connait avec le régime !

Au terme des séances, je n’avais plus qu’une toute petite plaque sur un bras. Mais le psoriasis est revenu peu à peu.

J’ai décidé d’arrêter la méthode Gerest car les séances coûtent assez cher (comme une séance d’ostéopathie en gros) et ne sont pas remboursées bien entendu.

J’ai donc essayé de trouver une autre solution complémentaire.

QUEL EST TON REGIME EXACTEMENT ?

Au tout début et après lecture du livre, régime du docteur Pagano.

Puis, j’ai adapté selon mes tolérances …

J’ai pris beaucoup de temps d’observation en supprimant un type d’aliment plusieurs semaines ou mois et en le réintroduisant pour voir les effets.

Aujourd’hui, j’ai supprimé le gluten (plus de pâtes, biscuits, pizzas, pains de boulangerie, viennoiseries etc…) et les produits laitiers essentiellement (fromages, yaourts, lait).

Je m’autorise un peu le sucre, je n’ai pas l’impression que les plaques reviennent quand j’en consomme un peu (du chocolat noir par exemple).

Viande blanche, pas de viande rouge ni charcuterie ou alors vraiment occasionnellement lors de repas de famille.

Concernant les tomates et les pommes de terre, je les ai supprimées complètement au début, mais maintenant j’en mange de temps en temps sans voir vraiment de catastrophe venir !

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS LE SUIS-TU ?

Depuis janvier 2017.

AS-TU FAIT DES ECARTS ?

Oui pas mal !!! Au début j’étais très rigoureuse mais j’étais aussi un peu perdue !  Que manger quand on est habitué à certains aliments et qu’il faut presque tout changer ?

Néanmoins je suis restée assez stricte sur le gluten et les produits laitiers car je pense que ce sont mes vrais ennemis.

Aujourd’hui je m’autorise : un produit sucré ou de la viande rouge, des tomates ou des pommes de terre, quand je suis en famille essentiellement ou au moment des fêtes (je vis seule par ailleurs).

Ce sont des écarts qui n’entraînent pas de dégâts visiblement car ils ne sont que ponctuels et en petite quantité.

COMMENT TON CORPS A REAGI AU DEBUT DU REGIME ?

En commençant en janvier 2017, j’ai dû voir les premiers changements (blanchissement, atténuation des plaques) vers avril.

Puis de moins en moins de plaques.

Je n’ai pas connu de purge avec le régime mais je l’ai vécu quelques mois auparavant avec la méthode Gerest avec d’énormes plaques dans le dos et des démangeaisons très fortes. Un cauchemar !

Je me réveillais la nuit vers 2 heures pour m’appliquer du beurre de Karité afin d’apaiser les démangeaisons !

Période déprimante, mais les plaques ont disparu progressivement.

Y-A-T’IL EU PERTE DE POIDS ?

2 ou 3 kilos. C’est déjà pas mal, je n’en pesais que 45 !

QUELLES SONT LES AMELIORATIONS APPORTEES PAR LE REGIME ?

Plus du tout de plaques !

Quelques unes sont revenues suite à des écarts trop importants au moment des fêtes de Noël et du nouvel An (gluten et produits laitiers).

Sinon, j’ai une meilleure digestion, moins de maux de tête et de douleurs articulaires.

AS-TU DETECTE DES SENSIBILITES ? OU DES FACTEURS AGGRAVANTS ?

Je pense que le gluten favorise chez moi (en plus du pso) des maux de tête et des douleurs articulaires.

Les produits laitiers ne sont pas mes amis du tout ! Je ne tolère pas bien le lactose (problèmes digestifs) et ils entraînent l’apparition de psoriasis mais aussi de caseum dans les amygdales. Phénomène peu agréable qui n’existe pas lorsque je n’en consomme pas.

QUELLES SONT LES DIFFICULTES QUE TU RENCONTRES AVEC LE REGIME ?

Le scepticisme de l’entourage, famille et amis. 

Difficile de faire comprendre qu’on ne met pas sa vie en danger en supprimant les tomates ! Et qu’on n’est pas en train de céder à la mode du sans gluten juste pour s’amuser.

Les invitations et devoir expliquer ou se justifier (aujourd’hui je m’en fiche!)

Réinventer une façon de manger. J’ai encore des progrès à faire car je ne suis pas une excellente cuisinière et je manque parfois d’idées.

 

DE QUELLE AIDE AURAIS-TU BESOIN DANS LA PRATIQUE DE CE REGIME ?

Des recettes qui permettent de se faire plaisir et de varier.

Une reconnaissance de la médecine (oui on peut rêver !) pour pouvoir être accompagnée par un nutritionniste par exemple sans qu’on vous rie au nez ou qu’on vous prenne pour une illuminée !

Ce blog m’a beaucoup aidée avec ses témoignages et ses vidéos.

 

 

 

Merci à toi Lise de nous faire part de ton expérience positive du régime et BRAVO à ta ténacité, qui, je ne cesse de le répéter, fait partie intégrante du processus de soin.