JOURNAL DU REGIME

1er novembre 2013 / 15 août 2015

 

studio-912146_640Tout d’abord chaque personne est différente avec un vécu et un métabolisme qui lui est propre.

Je vous rapporte mon expérience personnelle et en toute honnêteté, je pense avoir été un cas très ardu dans le processus de guérison.

Non pas que ma pathologie était grave, il y a pire, mais elle était très ancrée en moi (gènes, ancienneté).

Alors n’ayez pas peur, la guérison peut être beaucoup plus courte et avec moins de réactions !

-Je me suis lancée le 1er novembre 2013-

 

Dè le premier mois j’ai eu l’impression que mon cuir chevelu allait mieux. Bon ça n’a pas duré mais comme je l’ai déjà dit « des hauts et des bas » !

Mon corps a réagi rapidement l’arrêt des traitements corticotisonés qui me permettaient de « geler » et de réduire les plaques à défaut de les faire disparaitre.

En clair, mon psoriasis s’est d’un coup épanoui ! J’ai fait un sevrage. Super !!

⇒ J’avais des plaques derrière chaque oreille que je gérais avec les crèmes et qui du coup se sont aggravées au point de descendre dans le cou. Je désespérais ! Elles ont totalement disparu au bout de 5 longs mois.

⇒ Celles que j’avais sur le corps (poitrine, bas du dos, dos , ventre, quelques unes sur les jambes) se sont développées, étirées. Elles sont restées jusqu’au dernier moment.

⇒ Sur rmon visage, des lésions très disgracieuses (joues, front) allaient et venaient. Affreux…Bon heureusement que le maquillage existe ! Quoique des fois une cagoule aurait été carrément utile…

Au bout de 20 mois j’ai eu une crise épouvantable de psoriasis, décrite par le Docteur Pagano, qui est apparentée à une période de purge.

Je me suis littéralement couverte de plaques de la tête aux pieds, donc même les régions de mon corps épargnées jusqu’alors ont été atteintes !

Heureusement en dehors de l’aspect esthétique je ne me suis pas sentie mal pysiquement (démangeaisons, sécheresse intense, douleurs…).

Je vous explique pas le ravissement de mon époux et mon anéantissement !

Néanmoins, je me suis accrochée désespérément à l’idée que je subissais un phénomène de purge et bien m’en a pris !

Moins de 2 mois après, le psoriasis a pris totalement congé de mon corps, c’était à la mi-août 2015 ! victory

Le pied ! La fierté, le bonheur que j’ai ressenti, immenses !!

J’avais bravé le sceptiscisme, les critiques, les tentations, mes propres doutes et j’avais mis à rude preuve ma volonté pour atteindre la victoire.

« VOUS N’AVEZ AUCUNE IDEE DE CE DONT VOUS ETES CAPABLE »

Citation d’un anonyme

 

warning