pretty-woman-635258_640Bien sûr il faut s’orienter vers des produits d’hygiene plus naturels, moins agressifs pour la peau.

Je vais pointer du doigt tout particulièrement les déodorants aux sels d’aluminium, les anti-transpirant qui peuvent provoquer des dégâts insoupçonnés sur la peau.

En effet, ces déodorants bloquent les pores de la peau afin de diminuer “l’écoulement” de la sueur.

Malheureusement en agissant ainsi ils empêchent l’évacuation naturelle des toxines par les aisselles.

Que croyez-vous qu’il se passe alors ?

Ces toxines ne disparaissent pas par miracle et doivent obligatoirement trouver une autre issue.

Cette issue se révèle être un autre endroit du corps et la peau du visage est une option tout comme le cuir chevelu.

D’ailleurs le Docteur Pagano rapporte l’histoire d’une jeune femme qui est venue à bout du psoriasis qu’elle avait sur le visage en arrêtant d’utiliser un anti-transpirant !

Dans cet exemple l’évacuation des toxines s’est transformée en plaques de psoriasis parce que c’était le point faible de cette personne, mais sur une autre ce phénomène pourra provoquer boutons, eczéma, pellicules…

Si vous avez de gros problèmes de transpiration c’est parce que votre corps évacue un trop plein de toxines dues en grande partie à votre alimentation. Il y a aussi une part émotionnelle on est d’accord, ceci dit quand on mange sainement ça joue également sur nos émotions (lire “humeur et alimentation”).

Ces désagréments peuvent diminuer grâce au régime tel que le mien.

Choisissez des déodorants sans alcool, sans parabène, sans aluminium.

Faites la même chose avec le gel douche et tous les produits d’hygiène, dans la mesure du possible. Il faut savoir que le corps stocke tous les produits chimiques se trouvant dans les cosmétiques et ceux ci se révèlent être de véritables perturbateurs endocriniens.