MIAM ! Ca fait envie, non ?

Malheureusement la prise de poids ou les carries dentaires ne sont pas les seules consquences néfastes de la consommation du sucre raffiné.

 

Les dégâts sur notre peau sont impressionnants.

Je vais essayer de rapporter ce que les scientifiques ont découvert à ce propos :

Les molécules de glucose que nous absorbons (sucre) vont réagir avec certaines protéines que nous avons notamment au niveau du derme et produire un phénomène chimique : la glycation.

Cette glycation ou caramélisation (ça veut tout dire!) engendre des protéines glyquées qui vont s’accumuler dans les cellules de la peau et qui ont la paricularité de ne pas pouvoir être détruites, ni dissoutes par l’organisme.

En clair le sucre artificiel ne peut pas être digéré, et au lieu d’être consumé il s’attache de manière permanente au collagène présent dans la peau.

Comme si les cellules de notre derme se caramélisaient ! Il agit en véritable polluant.

Résultat la substance sous-cutanée qui soutient le derme est endommagée.

Dès lors la perte d’élasticité et de tonicité est inévitable car les fibres de collagène se durcissent et finissent par se briser !

En surface les rides s’installent et se creusent, l’hydratation cutanée s’affaiblit.

Et voilà  pourquoi le sucre raffiné agit comme un accélarateur de rides.

C’est un processus lent mais irréversible.

Mais ce n’est pas tout.

Nicholas Perricone, diététicien et dermatologue canadien nous apprend qu’en plus d’aggraver les effets du vieillissement, le sucre peut aussi aggraver les problèmes de peau comme l’acné. En effet, l’acné serait provoqué par des pics d’insuline donc par l’absorption d’aliments dont l’index glycmique est élevé.

En outre, plus on mange de sucre, plus on est à même de développer une résistance à l’insuline (le pancréas aura de plus en plus de mal à suivre), qui peut se manifester, dans des cas extrêmes, par une poussée de pilosité et des taches sombres sur le cou et les plis du corps.

Toute personne coquette est effarée par ces informations, non ?

Les sucreries sont tellement délicieuses et réconfortantes et tellement…addictives…

D’ailleurs, savez-vous pourquoi votre corps réclame désespérément ces petites merveilles ? Qui sont, je le rappelle, des aliments “morts” c’est–dire d’un intérêt nutritif nul pour votre organisme.

Un peu j’imagine, mais voici une piqure de rappel :

Quand on parle de sucre raffiné on parle de sucre artificiel.

Il se différencie des sucres assimilables naturels tels que les fruits et le miel qui sont adaptés à notre système digestif.

En fait, quand on avale un aliment sucré, notre taux de glycémie augmente d’une façon variable afin de fabriquer du glucose et d’alimenter nos cellules, carburant utile à notre organisme.

Le sucre blanc, les sodas, les bonbons, les gâteaux, l’alcool etc…sont des glucides simples, ils font grimper en flèche le taux d’insuline car le sucre passe directement dans le sang (avant de polluer nos cellules).
Et plus votre taux de glycémie augmente rapidement plus il va chuter très vite et très bas, d’où hypoglycémie, sensation de faim et envie de manger sucré.

C’est un cercle vicieux !

Le sucre appelle le sucre ! Celui-ci est assimilé à une drogue dure, ne l’oubliez pas.

Conclusion : Si vous êtes habitué(e) aux produits sucrés non seulement vous n’arriverez jamais à être rassasié(e) et vous resterez esclave de ces gourmandises en vous persuadant que c’est un petit “coup de fouet” indispensable mais vous participerez également au saccage de votre fraicheur naturelle, entre autres…

Bien évidemment je ne parle pas des problèmes de diabète et autres pathologies associées à la consommation de sucre…

 

Très important, étant touchée de près par le cancer, je tiens rappeler que les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre ! Leur besoin en glucose est 20 fois plus élevé que celui d’une cellule saine. Il apparaitrait qu’il serait aussi à l’origine de l’apparition de métastases.

A méditer…

ribbon-1101997_640

 

DANS UN PROCHAIN POST JE VOUS PARLERAI DE MA SURVIE SANS LE SUCRE.