J’AI COMMENCE LE REGIME le 1er NOVEMBRE 2013

Ca fait un petit bout quand même ….


J’ai évidemment du recul sur le régime et surtout sur mes réactions aux écarts alimentaires.

Je peux vous donner la conclusion tout de suite (sans surprise) :

REGIME A VIE pour ma pomme !!

Il faut être lucide c’est le cas de presque toutes les personnes avec qui je suis en contact. Résultat excellent si ce n’est spectaculaire avec le régime Pagano mais petites récidives dès qu’il y a quelques écarts. J’ai dit petites récidives, alors ne nous affolons pas !

Le psoriasis se contrôle et disparait quasiment grâce à ce régime alimentaire et c’est un fait et c’est ENORME ! Mieux que les médicaments sans les effets secondaires !

Cela étant dit, où en suis-je ?

Comme je l’ai expliqué dans mon post “Syndrome post costa ricain“, l’année 2017 et plus particulièrement les mois de septembre/octobre n’ont pas été glorieux question peau. Mais heureusement rien à voir avec mon état pré-régime !

Je suis honnête, j’assume, j’ai fait des petits écarts régulièrement en 2017 et j’ai fini en apothéose au Costa Rica en mangeant contre ma “religion” 😉 pendant 15 jours non stop mais là je n’avais pas le choix  !!

Ce qu’il faut retenir c’est que j’ai été extrêmement sage pendant plus de 3 ans ! Alors ne retenez que cette dernière info !! Je vous vois venir ! Je pense que j’avais besoin d’une période de relâchement et de tests par la même occasion.

Je me suis donc reprise en mains dès octobre, en paralèlle du régime habituel je me suis concocté un traitement d’attaque (basé sur mon intuition) :

Tous les matins, à jeûn, un 1/2 citron pressé dans un fond d’eau chaude + 1 filet d’huile d’olive. Slurrppp ! (Ne pas utiliser l’huile d’olive quand on a des problèmes de calculs car celle-ci provoque des contractions de la vésicule).

Avant chaque repas du soir, une branche de céléri cru.

Et régulièrement un petit bout d’ail cru ( à éviter avant ou pendant un RDV galant, et plutôt le soir pour ne pas traumatiser vos collègues !)

J’ai eu des résultats très rapidement, photos à l’appui de mon dos (le plus parlant) :

 

Même si la 2ème photo est floue (désolée !) on voit bien que les plaques ont toutes disparu, laissant place à des taches brunes.

Malheureusement la vie n’est pas un long fleuve tranquille …

Fin décembre/ début janvier, je tombe malade (sinusite infectée avec fièvre). Comme par hasard !

Entorses au régime => crise de pso => infection … CQFD … Vous me suivez ? L’alimentation est la base de tout !!

Bref, j’ai du prendre des antibiotiques, à mon corps défendant. Et évidemment re-poussée de psoriasis 🙁

Mon dos est revenu dans le même état qu’en octobre et les autres plaques, bien qu’ayant beaucoup diminué, ont à nouveau desquamé et sont rouges. Et je n’ai fait aucun écart alimentaire.

Je suis donc reparti pour une phase de combat. Ca fait 2 mois maintenant, cette fois l’amélioration est lente, mais présente.

Et oui se débarrasser des effets des antibiotiques sur l’intestin est long et laborieux (petit article sur les antibiotiques) . Il ne manquait plus que ça ! Une couche d’antibiotiques ! Déjà que le défi est coton !

Mais je suis gonflée à bloc, d’autant que j’ai subi les effets de mes écarts : éruptions cutanées et crève !

Alors entre les papilles et la forme, je choisis définitivement la forme !